Est-ce que les brûleurs de graisse sont dangereux ?

Sur Internet ou pharmacie, l’affichage de produits brûle-graisse aux effets incroyables peut tenter à l’achat. Mais face à des pubs parfois trompeuses, le doute quant à leur action peut rendre méfiant. Ces produits sont-ils vraiment bénéfiques pour la santé ? Existe-t-il des dangers à l’utilisation de ces compléments ? Les laboratoires NG Nutrition décryptent les dangers, effets secondaires et contre-indications des brûleurs de graisse, et vous délivrent des conseils pour les utiliser sans risque

En résumé : les brûleurs de graisse de bonne qualité ne sont pas dangereux
Les dangers liés aux brûleurs de graisse proviennent généralement d’un excès de consommation de caféine, ou d’une mauvaise qualité de produit (provenance étrangère, ajout de molécules complémentaires, mauvais dosage). Le bon produit et la bonne utilisation n’entraînent cependant aucun danger. 

Qu’est-ce qu’un brûleur de graisse et comment fonctionne-t-il ? 

Comme son nom l’indique, un brûleur de graisse (aussi appelé produit brûle-graisses et fat-burner), est un complément alimentaire, ou un aliment, dont l’action permet de “brûler” les graisses corporelles. En réalité, le terme “brûler” renvoie à l’utilisation de ces graisses pour produire de l’énergie et faire fonctionner l’organisme correctement, avec pour conséquence la diminution de masse grasse du corps. 

Même s’ils sont regroupés sous un seul nom, il existe plusieurs mécanismes d’action au sein de ce type de produits. En effet, on peut les classer de la sorte :

  • les lipotropes : ces fat-burner se fixent sur les adipocytes (cellules graisseuses) et favorisent leur dégradation en acides gras, qui deviennent alors une énergie directement utilisable par la cellule et le corps. C’est le cas de la L-carnitine.

  • les thermogéniques : il s’agit des brûle-graisses les plus utilisés du marché. Ces compléments augmentent la température corporelle du corps, ce qui traduit une dépense calorique augmentée de l’organisme. En d’autres termes, ces brûleurs de graisses vous aident à dépenser plus de calories au repos, vous permettant de perdre des kilos en trop. Ils sont souvent constitués de stimulants, comme la caféine.

  • les diurétiques : ils n’agissent pas sur le gras du corps mais évitent et limitent la rétention d’eau, qui peut impacter votre apparence physique (cellulite aqueuse, impression d’être gonflée). On pense ici notamment au thé vert, et autres plantes comme la reine des prés.

  • les coupe-faim : ce ne sont pas de réels brûleurs de graisses non plus puisqu’ils n’interviennent pas sur leur métabolisme. En revanche, ils peuvent vous aider à éviter de prendre du gras supplémentaire en limitant les grignotages intempestifs. 

Les brûleurs de graisse : un danger ?

La mauvaise réputation des brûleurs de graisse tient de leur prétendu effet dangereux sur l’organisme. Mais qu’en est-il vraiment ? 

Ce que l’on reproche à ces produits : 

La grande majorité des compléments alimentaires destinés à brûler les graisses contiennent de la caféine, et c’est cette même molécule qui serait mise au banc des accusés. Elle provient généralement d’une fabrication artificielle, ou est extraite du thé vert, du café, du guarana ou de la noix de cola

En effet, la caféine est connue pour causer des insomnies, une agitation, un risque d'hypertension et de maladies cardiovasculaires, ou encore des maux de tête

Pourquoi ces informations sont à prendre avec du recul : 

Les effets de la caféine qui sont décrits n’apparaissent que lorsqu’il y a un excès de consommation ! A dose normale, elle a de nombreux bienfaits, en commençant par une augmentation de la concentration, de la mémoire, de l’humeur et bien sûr un bienfait minceur. On lui prête aussi des bénéfices dans la réduction d’apparition de certains cancers et un rôle positif dans le diabète de type II. 

Alors oui, les brûleurs de graisses peuvent être dangereux si vous ne respectez pas la dose journalière recommandée, ou si vous le consommez quelques heures avant de vous coucher. Si elle est dépassée, les dangers seront les mêmes que ceux liés à un excès de café. Et lorsque l’on sait qu’un café contient en moyenne 80 mg de caféine, c’est rarement l’utilisation d’un complément alimentaire qui vous fera dépasser les quotas. 

Du moment que vous choisissez un complément alimentaire de qualité, bien sûr. 

Un brûleur de graisse de bonne qualité pour éviter le danger

Les brûleurs de graisses de bonne qualité ne possèdent pas de réels dangers en dehors de leur mauvaise utilisation par le consommateur. Néanmoins, il est nécessaire de prêter attention à certains points afin de vous assurer que le complément que vous vous apprêtez à acheter est de bonne qualité. 

  • Le produit est-il vérifié ? Certains compléments alimentaires, généralement de provenance lointaine, peuvent n’avoir aucun contrôle sanitaire et intégrer des composants toxiques. Pour ne pas prendre de risques, tournez-vous vers des marques européennes, voire françaises, qui ont une réglementation stricte. Les produits seront sûrs, et la traçabilité meilleure.

  • La composition : évitez les compléments intégrant de l’éphédrine et la méthylhexanéamine, utilisés pour augmenter les effets de la caféine et qui ont des effets secondaires néfastes.

  • Vérifiez la teneur en caféine du produit afin de vous assurer de ne pas dépasser la teneur journalière maximum recommandée (400 mg par jour) 

Brûle-graisses : 3 conseils pour le consommer sans risque

Pour éviter les excès et des effets négatifs sur votre santé, suivez ces trois conseils lors de l’utilisation de votre brûle-graisses : 

  • Si vous prenez des médicaments, ou que vous avez une pathologie connue, parlez-en avec votre médecin avant d’entamer toute cure. Comme tout complément, les brûleurs peuvent avoir des interactions avec les traitements. 

  • Suivez toujours les recommandations du fabricant. N’essayez pas d’augmenter les doses indiquées. 

  • Si vous avez tendance à consommer régulièrement du café ou des boissons énergisantes, tenez compte de la consommation de caféine contenue dans les brûleurs de graisse pour éviter tout excès et danger. 

Existe-t-il des contre-indications à l’utilisation de ces compléments brûle-graisses ? 

La caféine contenu dans la majorité des brûleurs de graisse est déconseillée pour les personnes souffrant de maladies cardiaques, de troubles de l’estomac, de problèmes de rein, de troubles anxieux qui doivent limiter leur consommation. De même, il faut éviter une trop grosse consommation lors d’une grossesse et de la période d’allaitement